top of page
Sans titre (1080 x 1500 px) (1).png

les rencontres

L’Institut se propose d’organiser,  seul ou en partenariat, des rencontres ouvertes au public et construites autour d’un sujet de société, un enjeu intellectuel, une problématique historique, une réalité politique.

L’esprit dans lequel  est conçu l’échange est celui de l’élaboration en commun, de la réciprocité critique,  de la transversalité des savoirs.  Différentes approches nourries d’expertises savantes  sont confrontées sur un même thème, l’échange  est toujours libre mais respectueux du savoir et de la personne  d’autrui. Et si l’objectif est atteint, chacun des orateurs sort enrichi de la séance et le public  éclairé dans ses options.

A rebours de la logique du clivage pour/contre et de la mise en scène  spectaculaire où s’abreuve le sentiment d’impuissance sociale, il s’agit ici de contribuer à aiguiser l’esprit critique pour transformer le monde. 

la rencontre du 29 mai 2024

Autour de Philippe Descola
De l’Amazonie à Notre-Dame-des-Landes : vers une nouvelle cosmopolitique

           

à la Maison de l’Amérique latine

217 boulevard Saint-Germain

75007 Paris

mercredi 29 mai 2024 à partir de 19h

D’autres façons d’être au monde sont possibles. 
     Un monde où  l’homme renoncerait à agir en prédateur de la nature, un monde plus sobre et plus égalitaire, un monde souc
ieux de la diversité du vivant comme du non-vivant. Les outils intellectuels pour  avancer dans cette direction? Philippe Descola s’est consacré à leur élaboration au long d’une carrière intellectuelle qui fait de lui l’un des grands anthropologues de notre temps.


   Médaille d’or du CNRS, professeur émérite au Collège de France dans la chaire d’Anthropologie de la nature, ancien directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, c’est  son travail de terrain auprès des indiens Achuar, en Amazonie, qui  conduit l’ethnologue à mettre en cause les catégories  fondatrices de notre modernité, et notamment l’opposition entre nature et culture, afin de nourrir une nouvelle approche des défis majeurs auxquels l’humanité est  confrontée aujourd’hui.


     Imaginer ce que pourrait être une « nouvelle cosmopolitique », une politique qui romprait délibérément avec les vieux usages fondés sur l’opposition entre humain et non-humain, voilà à quoi s’emploie aujourd’hui Philippe Descola. Explorant les nouvelles sociabilités à l’œuvre dans  la ZAD  de Notre–Dame-des-Landes, il en a rapporté, comme il le dit lui-même, « ce que peut-être une expérience cosmopolitique inédite, une forme de vie commune récusant le productivisme, le consumérisme et l’accumulation, attentive à laisser  chacun s’exprimer dans des structures égalitaires et fondées sur une identification profonde entre les habitants humains et non-humains d’un territoire autonome » (Le Monde, 27 septembre 2022).
     Il s’agit désormais  d’imaginer et de construire ensemble ces futurs différents.

     L’entretien avec Philippe Descola sera conduit par Charles Stépanoff, anthropologue, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales et membre du Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France, auteur de plusieurs ouvrages de référence, et notamment L’Animal et la Mort (La Découverte, 2021).
Présentation  par  Olivier Bétourné.

 

Pour tous contacts avec l’Institut Histoire et Lumières de la pensée : www.ihldp.com

Cliquez ici pour vous inscrire

pexels-lina-kivaka-3989816_edited.jpg
prochaine renconte
bottom of page